Pollution de l'air : effets sur la santé

La pollution, un vrai risque pour notre santé

S’il est possible de sélectionner parmi les aliments ceux que l’on veut manger, il est difficile d’en faire autant avec l'air que l'on respire. Et pourtant, la qualité de l’air a un impact réel sur la santé. Certaines personnes sont plus vulnérables à la pollution atmosphérique, mais chacun peut être affecté. Les voies respiratoires (bouche, nez, trachée), premières entrées de l'air dans l'organisme, sont les principales cibles des polluants atmosphériques.

Le 17 octobre 2013, le Centre International de Recherche sur le Cancer, une agence de l'Organisation Mondiale de la Santé, a classé cancérigène la pollution de l'air extérieur.

Communiqué du 17/10/2013 sur le site du CIRC

Les études montrent que la pollution de fond, celle à laquelle nous sommes exposés tous les jours, a plus d’impact sur la santé que les pics ponctuels de pollution de l'air. Les dépassements des seuils de particules seraient, selon les derniers travaux de l’Organisation Mondiale de la Santé (2012), la cause de 400 000 morts prématurées par an en Europe, dont 42 000 en France.

 

Épidémiologie et pollution atmosphérique urbaine : l'observation au service de l'action, Institut de Veille Sanitaire (état des connaissances et programmes en cours, janv. 2013)
Le diesel classé cancérogène par l'OMS (juin 2012)
Pollution de l'air : plus de 2 millions de victimes... (oct. 2011)
Normes OMS : révision des guidelines (2005)

 

Impact des particules sur la santé des Toulousains

Source : APHEKOM - Gain moyen d'espérance de vie (mois) à l'âge de 30 ans dans les 25 villes du projet Aphekom si les niveaux moyens annuels de particules fines (PM2,5) étaient ramenés à 10 microgrammes par mètre-cube (valeur guide préconisée par l'OMS)etude-aphekom-bd

L'étude APHEKOM (Institut de Veille Sanitaire) a étudié l'impact des particules sur la santé dans 25 villes européennes, dont Toulouse. L'étude montre notamment qu'une diminution à Toulouse des particules fines (inférieures à 2,5 microns) de 14,2 microgrammes par mètre cube (données 2006) à 10 microgrammes par mètre cube, permettrait à chaque toulousain de gagner 3,6 mois d'espérance de vie.

Télécharger le rapport complet pour TOULOUSE de l'Institut de Veille Sanitaire (disponible en anglais uniquement)

Rapport complet et synthèse (en français)

 

LIGNE AIR SANTE Sud Ouest 

La ligne Air santé est disponible 24h/24, un médecin répond au : 05.61.77.94.44.

 

abonnement aux infos épisodes depollution      abonnement aux infos quotidiennes qualité de l'air      Abonnement à la newsletter ORAMIP