• Polluants

  • PICTO POLLUANT

dioxyde de soufre

Le dioxyde de soufre est issu de la combustion des énergies fossiles contenant des impuretés soufrées plus ou moins importantes : charbon, fioul.
SOURCES POTENTIELLES SOURCES POTENTIELLES
Les principales sources d'émissions de dioxyde de soufre sont les activités industrielles, les chauffages individuels et collectifs.
Le trafic automobile ne constitue qu'une faible part des émissions totales, surtout depuis que le taux de soufre dans le gazole est passé de 0,2 % à 0,05 %, en octobre 1996.
Depuis une quinzaine d'années, le développement de l'énergie électronucléaire, la régression du fuel lourd et du charbon, une bonne maîtrise des consommations énergétiques et la réduction de la teneur en soufre des combustibles (et carburants) ont permis la diminution les concentrations ambiantes en SO2 en moyenne de plus de 50%.
EFFETS SUR LA SANTÉ EFFETS SUR LA SANTÉ
Ce gaz irritant agit en synergie avec d'autres substances, notamment les particules en suspension. Il provoque des irritations oculaires, cutanées et respiratoires.
L'exposition prolongée augmente l'incidence des pharyngites et bronchites chroniques. Des études cliniques ont montré que l'exposition au dioxyde de soufre à des concentrations d'environ 1 000 microgrammes par mètre cube peut engendrer ou exacerber des affections respiratoires (toux chronique, dyspnée, augmentation des infections) et entraîner une augmentation du taux de mortalité par maladie respiratoire ou cardio-vasculaire.
EFFETS SUR L'ENVIRONNEMENT EFFETS SUR L'ENVIRONNEMENT
Le dioxyde de soufre se transforme en acide sulfurique au contact de l'humidité; de l'air et participe au phénomène des pluies acides.
Il contribue également à la dégradation de la pierre et des matériaux de nombreux monuments.
SEUILS DE DÉCLENCHEMENT DES ÉPISODES DE POLLUTION SEUILS DE DÉCLENCHEMENT DES ÉPISODES DE POLLUTION
- Seuil de recommandation et d'information : 300 µg/m3 en moyenne horaire
- Seuil d'alerte : 500 µg/m3 en moyenne horaire (dépassé pendant 3 heures consécutives)
VALEURS RÉGLEMENTAIRES VALEURS RÉGLEMENTAIRES
- Objectif de qualité : 50 µg/m3 en moyenne annuelle
- 2 valeurs limites pour la protection de la santé humaine : 350 µg/m3 en percentile 99,7 des moyennes horaires (soit 24 heures de dépassement autorisées pour l'année civile), et 125 µg/m3 en percentile 99,2 des moyennes journalières (soit 3 jours de dépassement autorisés en moyenne journalière par année civile).
- Valeurs limites pour la protection des écosystèmes : 20 µg/m3 en moyenne hivernale (du 1er octobre au 31 mars) et 20 µg/m3 en moyenne annuelle.

 

abonnement aux infos épisodes depollution      abonnement aux infos quotidiennes qualité de l'air      Abonnement à la newsletter ORAMIP